centerAssociation Sportive de Fontenay-aux-roses 

Gymnastique artistique

 
 
 

GAF (Gymnastique Artistique Féminine) 

                              

Quand  encadré par 

 LA POUTRE

La poutre est un agrès d’élégance, de souplesse et surtout, d’équilibre. Il est reconnu comme l’agres le plus difficile de la gymnastique féminine car le risque de chute y est très élevé.
La poutre fait
120 cm de haut, 5 metres de long et seulement 10 cm de large. Elle est recouverte de cuir ou de daim et les gymnastes doivent être pied nus.
A l’entraînement, pour l’apprentissage de nouvelles difficultés, les gymnastes peuvent s’exercer sur une "petite" poutre, qui sera placée à quelques centimètres du sol, une ligne sur le sol ou une poutre recouverte de moquette ou d’un tapis.
Les enchaînements à la poutre sont un mélange d’acrobatie, de danse et de saut. Ils doivent obligatoirement comporter une entrée et une sortie. Pendant son mouvement, la gymnaste doit utiliser toute la longueur de la poutre. Pendant l’enchaînement, l’entraineur n’a pas le droit d’aider la gymnaste.
Le mouvement à la poutre doit être d’une durée maximum d’une minute et 30 secondes. En cas de chute, la gymnaste a 10 secondes pour remonter sur la poutre.    

 
     

 LES BARRES ASYMETRIQUES 

Cet agrès de haute voltige est un des agrès les plus spectaculaire de la gymnastique artistique féminine.
Les barres asymetriques sont 2 barres en bois placées à une hauteur différente et d’une armature en acier.
La barre inférieure est placée à 165 cm de haut et la barre supérieure à 245 cm de haut. Les 2 barres peuvent être ecartée jusqu’à un maximum de 180 cm en fonction de chaque gymnaste.
Le mouvement de balancement continue est essentiel dans un enchaînement aux barres asymétriques. Tout arrêt ou pause dans l’enchainement entraîne une sanction.
L’enchaînement doit inclure des mouvements de balancé, d’appui, de rotation et de suspension sur les 2 barres et dans les 2 directions. Une entrée et une sortie sont également obligatoires.
L’entraîneur ne doit en aucun cas aider la gymnaste pendant son mouvement, il peut seulement se placer près lors d’un lacher de barres pour ainsi amortir sa chute en cas de besoin.  

Une chute entraine une déduction de 0.50 et la gymnaste a 30 secondes pour reprendre son mouvement.
Les gymnastes utilisent de la magnésie pour rendre la barres moins glissante, la plupart utilisent des maniques. 


     




 


Créer un site
Créer un site